Sauvons les (jeunes) pétrels !

Le Port de nuit vu à travers la végétation de branles de la Grande Montagne à la Possession
Pour les jeunes pétrels qui s’envolent en ce mois d’avril des plus hauts sommets de la Réunion, les lumières de la ville sont souvent un piège mortel…
Le Port au lever du soleil vu à travers la végétation de branles de la Grande Montagne à la Possession

Attirés par les lumières, désorientés, beaucoup de ces jeunes oiseaux se posent. Et si l’évolution des espèces produit des espèces adaptées à leur environnement, le jeune pétrel posé sur un sol plat ne sait en général pas redécoller !
Il finira par mourir de faim ou attaqué par un chien.

Sauf si une main bienveillante le recueille et préviens la SEOR qui donnera la marche à suivre… avant de le relâcher quelques heures ou jours plus tard.

Rappelons que les pétrels de Barau sont endémiques de la Réunion et que si les effectifs se maintiennent, l’espèce est toujours menacée.

Alors si vous trouvez un pétrel, n’hésitez pas : sauvez-le ! Merci et bravo !

Des renseignements sur :

Un commentaire

  1. Très belles photos !
    Sauvons les oiseaux ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *