Sauvetage d’un jeune faucon d’Eléonore !

Où l’un des rares faucons migrateurs à la Réunion a été sauvé in extremis par un marin pêcheur en plein océan !


Les faucons d’Eléonore (Falco eleonorae) sont de petits rapaces qui se reproduisent sur les îles et côtes rocheuses continentales dans le bassin méditerranéen.

En automne, ils entreprennent leur migration qui les conduit à Madagascar ou sur la côte est-africaine. Mais presque chaque année, quelques rares individus viennent passer l’été austral sur l’île de la Réunion, où il est plus rare que les déjà peu communs faucons concolores (Falco concolor).

Mais toute migration a ses risques de mortalité… Ces faucons doivent survoler le continent africain puis l’océan. Manque de nourriture, perte de repères, événement météorologique, plusieurs causes peuvent contribuer à ce qu’un oiseau se retrouve en détresse.

Et ce jeune faucon d’Eléonore a eu la chance de trouver le minuscule (à l’échelle de l’océan !) bateau de pêche de Dan qui se trouvait à environ 100 miles au sud-ouest de la Réunion.

Chances supplémentaires pour l’oiseau affaibli, Dan l’a nourri durant quelques jours avant le retour à la Réunion où il l’a remis au Centre de Soins de la SEOR. Le faucon était alors très affaibli et ne pesait que la moitié du poids moyen de l’espèce !

Après quelques jours de nourrissage, le jeune faucon a retrouvé des forces et a pu être relâché hier dans l’Ouest. Et c’est Dan le marin pêcheur qui a lui-même libéré le faucon qui s’est bien vite envolé.

<p>
	Faucon d&#39;&Eacute;l&eacute;onore (Falco eleonorae) juv&eacute;nile tenu en main avant rel&acirc;ch&eacute;</p>

 

<p>
	Faucon d&#39;&Eacute;l&eacute;onore (Falco eleonorae) juv&eacute;nile tenu en main avant rel&acirc;ch&eacute;</p>

 

Il devrait rester à la Réunion jusqu’en avril ou mai, surtout s’il trouve un ou deux congénères pour optimiser leur technique de chasse. On pourra le chercher réellement « du battant des lames au sommet des montagnes » car les faucons sont extrêmement mobiles, y compris au cours d’une journée.
A moins qu’il ne décide de rejoindre Madagascar, ce qu’il avait peut-être déjà tenté avant de s’échouer ?

<p>
	Faucon d&#39;&Eacute;l&eacute;onore (Falco eleonorae) juv&eacute;nile tenu en main avant rel&acirc;ch&eacute;</p>

 

Ce sauvetage est encore une petite touche de générosité, de liberté et d’amitié dans un monde dont on nous décrit plus souvent la violence.

Pour information, la alors toute jeune SEOR avait déjà recueilli un faucon d’Eléonore en 2000. Il s’agissait également d’un juvénile qui avait été bagué aux Baléares quelques mois avant.

Alors, vous, amoureux de la nature, ouvrez l’œil et si vous voyez un rapace trop rapide pour être un papangue, peut-être est-ce le faucon de Dan ? Aux jumelles, si vous arrivez à voir une bague métallique sur sa patte droite, c’est peut-être lui !

Et n’hésitez pas à signaler vos observations sur le site http://faune-reunion.fr/ !

D’autres informations :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *