Fleur jaune : l’arbre aux oiseaux

<p>
	Oiseau blanc (Zosterops borbonicus) (forme d&#39;altitude brune) mangeant du nectar de Bois de fleurs jaunes (Hypericum lanceolatum, Hyp&eacute;ricac&eacute;e) pr&egrave;s du sentier botanique de ND de la Paix</p>
Si les Buddleia sont les arbres à papillons, les bois de fleurs jaunes indigènes à la Réunion sont certainement les arbres à oiseaux !

Même si on n’évoque guère cette saison en milieu tropical, septembre annonce bien le printemps dans les Hauts de la Réunion. En forêt, de nombreuses plantes sont en fleurs. Les oiseaux indigènes ont ou vont démarrer leur reproduction. De quoi faire sortir un photographe de nature !

Le soleil est tout juste levé mais n’a encore effacé ni la rosée (surtout avec la pluie des derniers jours !) ni la fraicheur de cette fin d’hiver.
En montant vers le bord du rempart, de la forêt jaillissent en alternance les cris des endémiques merles pays et exotiques merles « de Maurice ». Sans que ce soit réellement du brouillard, la vallée est noyée d’une humidité peu photogénique. Tant pis, dans la nature il y a toujours quelque chose à voir et peut-être à photographier, il suffit de le chercher !

Des oiseaux…

En bord de rempart, les bois de fleurs jaunes sont éblouissants de fleurs (jaunes !) et les oiseaux sont nombreux à voleter de fleurs en fleurs, encore couvertes de rosée.

<p>
	Oiseau blanc (Zosterops borbonicus) (forme d&#39;altitude brune) mangeant du nectar de Bois de fleurs jaunes (Hypericum lanceolatum, Hyp&eacute;ricac&eacute;e) pr&egrave;s du sentier botanique de ND de la Paix</p>

Les plus nombreux et les moins farouches sont les oiseaux blancs (Zosterops borbonicus). Posés sur les rameaux, suspendus aux pétales (oui aux pétales !) ou même en vol sur place comme un colibri, d’un rapide coup de langue, ils récupèrent le précieux nectar et les plus gourmands ont bec et plumes maquillés de jaune !

<p>
	Oiseau blanc (Zosterops borbonicus) (forme d&#39;altitude brune) mangeant du nectar de Bois de fleurs jaunes (Hypericum lanceolatum, Hyp&eacute;ricac&eacute;e) pr&egrave;s du sentier botanique de ND de la Paix</p>

Dans leur forme des Hauts, les oiseaux blancs ont un plumage allant du gris uniforme au gris mâtiné de brun. La proportion d’individus ayant ces 2 plumages varie fortement à quelques kilomètres de distance. Ici la forme d’altitude brune domine.

<p>
	Oiseau blanc (Zosterops borbonicus) (forme d&#39;altitude brune) mangeant du nectar de Bois de fleurs jaunes (Hypericum lanceolatum, Hyp&eacute;ricac&eacute;e) pr&egrave;s du sentier botanique de ND de la Paix</p>

Moins nombreux, un peu plus farouches et surtout beaucoup plus mobiles, les oiseaux verts (Zosterops olivaceus) procèdent comme leurs cousins.

<p>
	Oiseau vert (Zosterops olivaceus) mangeant du nectar de Bois de fleurs jaunes (Hypericum lanceolatum, Hyp&eacute;ricac&eacute;e) pr&egrave;s du sentier botanique de ND de la Paix</p>

Point commun aux deux espèces de Zosterops, entre deux gouttes de nectar, les cris de contact permettent à chaque oiseau de rester en contact avec le reste du groupe et de suivre ceux qui décideraient d’aller voir ailleurs.

Surprise, un cardinal mâle (Foudia madagascariensis) s’invite aussi au buffet à nectar ! Plus lourd, il ne peut s’accrocher aux fleurs mais cela ne l’empêche pas de plonger son gros bec de granivore dans les fleurs à la recherche du liquide sucré. Entre gourmands, on se comprend !

<p>
	Cardinal (Foudia madagascariensis) m&acirc;le mangeant du nectar de Bois de fleurs jaunes (Hypericum lanceolatum, Hyp&eacute;ricac&eacute;e) pr&egrave;s du sentier botanique de ND de la Paix</p>

… à l’arbre

D’après la Flore des Mascareignes, ce bois de fleurs jaunes (hypericum lanceolatum, famille des Hypericacée) est une plante que l’on trouve uniquement à la Réunion et aux Comores. Elle est donc indigène à la Réunion et endémique du sud-ouest de l’Océan Indien. Mais pour d’autres auteurs cette espèce serait aussi présente à Madagascar et en Afrique équatoriale.
Il existe 2 formes qui se reconnaissent facilement aux nervures des feuilles et la forme d’altitude est endémique de la Réunion.

<p>
	Bois de fleurs jaunes (Hypericum lanceolatum, Hyp&eacute;ricac&eacute;e) en fleurs pr&egrave;s du sentier botanique de ND de la Paix</p>

Le soleil est maintenant haut dans le ciel. La rosée s’est évaporée. Les fleurs de l’arbre aux oiseaux ont séché et… les oiseaux sont partis ! laissant le photographe avec les abeilles, qui continuent leur quête de nectar ou pollen, et avec des souvenirs de toutes les couleurs ! 🙂

Source :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *